Comprendre la réponse des métaux aux impulsions les plus brèves

08 avril 2020 par Super Administrateur
La physique d’ablation laser est au cœur des activités du LP3. Dans une étude récente, il a étendu ses études d’interaction sur métaux aux durées d’impulsions les plus brèves accessibles en laboratoire (quelques cycles optiques). Les résultats éclairent notamment sur l’importance de l’évolution transitoire de la densité d’états sur le couplage laser avec des métaux de transition comme le tungstène et sur l’applicabilité du modèle de Drude pour décrire leur réponse optique.

Les derniers travaux sur le sujet font l’objet d’une publication dans la revue Applied Physics A (https://doi.org/10.1007/s00339-020-3440-9)